Mercredi 9 mars :des grèves dans le pays

Des rassemblements et des grèves pourraient être perturbantes dans le pays

Des rassemblements et des grèves pourraient être perturbantes dans le pays

"Non à la loi travail". Tous n'ont que cette idée en tête.

Depuis ce matin du mercredi 9 mars 2016, de nombreux groupes ont décidé de faire la grève, d'organiser des rassemblements et de participer à la manifestation. Nous vous proposons de faire le point sur ces actions, vers la mi-journée.

 

 

Dès ce matin, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, a déclaré sur France inter : "il va y avoir du monde dans les rues", estimant que les opposants à la loi travail de Myriam El Khomri seraient nonmbreux à se rejoindre pour manifester contre l'application de la loi.

Il va y avoir du monde dans les rues

Philippe Martinez, ce matin sur France Inter

Les lycées Sophie Germain (Paris, 4ème arrondissement) bloqué par les poubelles et Newton, à Clichy, ce matin bloqué par les étudiants.
Les lycées Sophie Germain (Paris, 4ème arrondissement) bloqué par les poubelles et Newton, à Clichy, ce matin bloqué par les étudiants.

Les lycées Sophie Germain (Paris, 4ème arrondissement) bloqué par les poubelles et Newton, à Clichy, ce matin bloqué par les étudiants.

F

 

Mais quelles sont ces personnes qui vont défiler et réaliser des actions toute la journée ?

Il s'agit principalement des travailleurs: le service du rer B de la RATP ne doit pas être entièrement assuré. Du côté de la SNCF, la société annonçait ce matin que pas moins de 35% des cheminots étaient grévistes

 

Cependant, des lycéens aussi se sont mobilisés contre la loi: le lycée Louis le Grand, à Paris, fait partie des douze lycées faisant l'objet d'un blocage partiel ou total. Des actions du même genre ont eu lieu à Lyon, Bordeaux, Caen, Chambéry, Lille et  Grenoble, d'après une porte-parole de l'UNL, un syndicat lycéen.

A 14h20, heure à laquelle nous écrivons, nous aprenons que, d'après le ministère de l'Education Nationale, ce sont pas moins de 90 lycées français qui sont bloqués par les lycéens.

 

Ce que demandent toutes ces personnes, ce n'est pas seulement le repport de deux semaines, mais l'abbrogation totale de cette loi.

r

Des manifestations ? Où ça ???

Environ 200 manifestations sont prévus, tout au long de la journée. Pour être plus au courant de toutes ces manifestations, nous vous invitons à aller rendre visite à la Page Facebook Officielle de ces rassemblements.

 

En tous cas, des ce matin, des lycéens et étudiants étaient rassemblés sur la place de la Nation, à Paris. Ils étaient censés y rester, mais sont vite partis vers la place de la République, où ils on été les premiers manifestants à s'y trouver. Les forces de l'ordre, dépassés par le surnombre, n'ont pu empêcher ces manifestants de passer.

La sation République est fermée ainsi que toutes les correspondances, pour des raisons évidentes de sécurité.

Place de la République, les manifestants s'imposent.

Place de la République, les manifestants s'imposent.

Les noms des ministres inspirent les manifestants à trouver leurs slogans. On peut en voir d'assez intéressants sur la place de la place de la République, à Paris et ailleurs, là où les rassemblements sont les plus importants. Nous vous laissons découvrirla qualité de ces phrases: "Loi El Khomri, quelle connerie !", "Valls, arrête de nous faire Valser" ou encore "Hollande, arrête te Khomri".

Repousser la loi ne suffira pas.

Les décisions attendues de ces mouvements sociaux:

Les manifestants attendent que leurs actions permettent d'empêcher la loi travail. De nombreuse personnes estiment que "la repousser de deux semaines ne suffira pas".

 

De toutes façons, les étudiants n'ont ils pas prouvés, à la génération prédédente, qu'ils pouvaient suffisamment bien se rebeller, lors de la "Révolution" de 1968, en France ???

Thème Magazine -  Hébergé par Overblog