Une usine Renault à l'arrêt à cause des cyberattaques

Depuis quelques jours, des cyberattaques touchent, en Europe et dans le monde, différents secteurs, notamment les entreprises.

Une usine Renault à l'arrêt à cause des cyberattaques

En France, Renault est la première entreprise à se dire victime de ces attaques. En effet, une usine de la marque, celle de Sandouville, est à l'arrêt. La production de voitures, assurée par près de 3400 salariés, devrait cependant reprendre normalement dès lundi.

"Une action est en place depuis hier [vendredi] soir. On fait le nécessaire pour contrer cette attaque", a précisé le porte-parole du groupe, qui réalise une tournée des usines pour savoir si d'autres sont touchées par les attaques.

Le saviez-vous ?

L'usine à l'arrêt, celle de Sandouville, produit des véhicules utilitaires, essentiellement du type Renault Trafic mais aussi des Opel Vivaro ou des Fiat Talento. Au total, 640 véhicules sont produits chaque jour dans le site.

Vendredi 12 mai 2017, hier, La production de voitures de l'usine de Slovénie a aussi été touchée en raison du piratage du système informatique de l'usine.

Pour l'instant, personne ne connaît vraiment l'auteur de ces attaques, qui commencent à paralyser doucement Le pays.

Thème Magazine -  Hébergé par Overblog