L'école: revue et corrigée, elle est mise en chantier

  • François

Depuis la passation de pouvoir, le 17 mai dernier, les ministres du gouvernement actuellement en place évoquent les mesures qu'ils désirent prendre d'ici la fin du quinquennat. Ainsi, Jean-Michel Blanquer (52 ans, actuellement Ministre de l'éducation nationale, succédant à Najat Vallaud-Belkacem) à récemment parlé des réformes qu'il aimerait voir adopter.















Nous faisons donc un bref récapitulatif de ces mesures qui vont mettre l'école... en chantier !

L'école: revue et corrigée, elle est mise en chantier

Tout d'abord, Jean-Michel Blanquier compte bien, "sans abroger la semaine de 4,5 jours" (d'après CNEWS Matin), laisser le choix aux communes de remettre en place la semaine de 4 jours. Et ce des l'année prochaine.







En effet, depuis sa réintroduction dans le système scolaire français en 2013, cette loi faisait débat, et c'est pourquoi un projet de décret dévoilé cette semaine devrait faire l'objet d'un vote dans la semaine au conseil supérieur de l'éducation (CSE).

Autre mesure qui avait fait débat lors du quinquennat de François Hollande, sous la direction de Najat Vallaud-Belkacem, Jean-Michel Blanquier a pour projet de rétablir les classes bilingues, ainsi que le Grec et le Latin. En effet, ces langues avaient été détruites par la précédente réforme du collège, cependant il est question de les restaurer; cela laisserait la possibilité à un élève entrant en classe de 6eme de choisir une deuxième langue, qu'il pratiquerait à raison de deux heures par semaine. Par ailleurs, le Latin et le Grec retrouveraient leurs cotas précédent l'ancienne réforme.

Cette mesure, après présentation aux syndicats dans la semaine, serait applicable dès la rentrée.

Par ailleurs, en 2014, la possibilité de faire un recours au redoublement avait été alourdie, les responsables de la précédente réforme jugeant ce redoublement inutile. Jean-Michel Blanquier, lui, a annoncé que faire recours à un redoublement ne serait pas une mauvaise idée, car, selon lui, il est inutile de se "voiler la face": parfois le redoublement est nécessaire.

Un dispositif, baptisé "devoirs faits", devrait aussi voir le jour à la rentrée scolaire 2017. L'objectif ? Créer un programme d'accompagnement de l'élève dans ses devoirs, "après les cours".

Le Ministre a cependant aussi tenu à annoncer que le fait que certains élèves rentrent chez eux avec des devoirs encore à faire "serait volontaire"; en effet, le programme (qui serait essayé tout d'abord au collège et, éventuellement, à l'école primaire) n'a pour objectif Que d'aider aux devoirs les élèves qui rencontrent des difficultés à travailler chez eux.

Enfin, Jean-Michel Blanquier désirerait, tout en conservant un certain contrôle, laisser plus d'autonomie aux administrations des écoles, collèges et lycées. Cela permettrait de mettre en place des expérimentations au sein des écoles.

***

Ainsi, nous ne sommes pas en accord fondamental avec ces mesures (qui peut-être ne verront jamais le jour). Cepebdant, nous sommes d'accord sur certains points, comme celui du redoublement, de l'allègement de la semaine ou encore de la liberte donnée aux lycées.

Honnetement, nous nous attendions à bien pire...

Thème Magazine -  Hébergé par Overblog