Lettre ouverte au blog de l'Initiative Citoyenne

Nous écrivons aujourd'hui cet article pour nous adresser au blog de l'Initiative Citoyenne car nous ne pensons pas qu'ils aient raison dans leur démarche. Nous en profitons également pour informer notre lectorat des dangers de suivre ce qui est dit sur ce blog:

Nous avons un jour découvert votre blog, pensant qu'il prônait l'utilisation des vaccins, c'est en tous cas ce que laissait présumer le nom. "Initiative Citoyenne"... Ne pensons-nous pas à une bonne action ???

Mais non. Vous encouragez les populations à ne pas se faire vacciner, les parents à ne pas soigner leurs enfants, et cela en montrant quelques cas exceptionnels.

Sur internet, nous pouvons trouver de nombreux témoignages de personnes qui affirment être victimes de maladies après vaccinations, mais avez-vous pensé à toutes ces autres personnes dont la vie a été sauvée, par exemple par l'utilisation du vaccin contre la méningite ? Du vaccin contre la coqueluche, ou de celui contre la grippe ? Ne voyez-vous que les effets secondaires ? Effectivement, des effets indésirables peuvent apparaître après l'administration d'un vaccin, mais cela est vrai pour tout autre médicament. Les effets secondaires dont tout le monde parle existent, certes cela est triste, mais cela permet de sauver des vies, dans la plupart des cas, permettant de faire encore avancer la recherche pour limiter ces maladies.

Nous vous assurons que nous sommes sincèrement tristes de voir les maladies provoquées par les vaccins, mais nous continuons à affirmer que l'utilisation de ces derniers devrait continuer, pour sauver des vies et pour toujours faire avancer le monde, que vous vous ne faîtes que reculer en prônant la non-utilisation des vaccins !

Nous côtoyons au quotidien des médecins, à qui nous avons demandé ce qu'ils pensaient de votre blog, et l'avis était général: il ne devrait pas exister, être rayé ou supprimé, comme e professeur Joyeux qui a été rayé des listes des médecins pour avoir dit de ne pas utiliser de vaccins !

 

Encore une fois, nous sommes attristés par les maladies, et les décès, provoqués par les vaccins administrés. Cependant, nous profitons de cet article pour demander à notre lectorat de continuer à se faire vacciner. En effet, une simple piqûre peut sauver une vie, car une maladie aussi peut tuer ou rendre handicapé.

Anais 01/04/2017 15:32

François,

Malgré le fait que vous ne compreniez rien, vous m'êtes sympathique.
Je vous réponds une fois par courtoisie puis nous en resterons là car il n'y a aucune discussion qui en vaille la peine malheureusement.
Que fait-on, en sciences, pour fonder ses propres arguments? On se réfère à des études si possible de bonne qualité. Les grandes méta-analyses comme celles de Cochrane sont reconnues par le monde scientifique comme base pour raisonner et élaborer des recommandations, c'est l'Evidence based Medicine. Je n'invente rien.
Je n'y peux rien si le vaccin contre la grippe a une efficacité proche du néant.
De nombreuses personnes "POUR" les vaccins le reconnaissent elles-mêmes puisque les meilleures études (en terme de niveau de preuves) peinent difficilement à montrer une quelconque efficacité.
Ne supporter aucune critique ou remise en question de quelque vaccin que ce soit par principe relève de la foi. Vous y croyez et c'est votre droit. Faites-vous vacciner contre la grippe, la méningite, le papillomavirus, la rougeole, tout ce que vous voudrez. je n'y vois aucun inconvénient.
Mais cessez de parler au nom de tous alors que vous n'avez rien compris.

Quant à Mr Joyeux, il préconise la vaccination par le DTP et contre certaines autres maladies selon l'épidémiologie et le terrain. Il n'est donc pas contre les vaccins.

Pour avoir discuté fréquemment de la problématique vaccinale autour de moi y compris à l'hôpital puisque je suis médecin hospitalier, les gens sont bien plus inquiétés par un discours comme le vôtre que celui d'initiative citoyenne. Votre discours relève du fanatisme et c'est ça qui fait peur aux gens. Quand on lit le rapport de la collaboration Cochrane sur la grippe en entier et qu'on continue de marteler qu'il faut se faire vacciner contre la grippe parce qu'il faut arrêter de dire du mal des vaccins, comment voulez-vous que les gens réagissent?

On se croirait dans un jeu d'enfant, la guerre du bien contre le mal, c'est exaspérant.
Les vaccins sont des médicaments comme les autres. Arrêtez de penser que ce sont des substances magiques.

Bernard 01/04/2017 15:21

Je vais vous donner quelques infos sur la vaccination contre la grippe.

1- D'abord on ne cherche pas à casser les épidémies mais seulement à protéger les personnes fragiles des complications graves de la grippe comme le redira Isabelle Bonmarin, responsable de la grippe à l'InVS au congrès Sfsp de Tours en novembre 2015 et auquel j'assistais (Société française de santé publique).

2- Il n'y a pas de vaccins pour tout le monde, loin de là. Il n'est pas prévu , ni possible par défaut de vaccins, de vacciner les enfants, les adultes en bonne santé etc. Quand on a voulu vacciner presque tout le monde en 2009, vous avez vu le cirque que ce fut, difficile de recommencer tous les ans !!!

Seule la vaccination des personnes dites à risque étant prévue, poser à chacun la question : ”vous ferez-vous vacciner contre la grippe ?” est dépourvue de signification collective.
Même si individuellement chacun peut aller acheter une dose en pharmacie, il ne faut pas que trop de personnes aient la même idée. Cela s’était déjà produit en 2005, après l’annonce de l’arrivée prochaine de la pandémie H5N1. “Il ne viendra pas tout seul mais avec la grippe saisonnière” déclarera le professeur Jean-Philippe Derenne à la télé. “Aussi, en se vaccinant contre la grippe saisonnière, on se protègera contre le H5N1”.
 
Cette déclaration avait fait s’étrangler de rire Jean-François Saluzzo, le Monsieur vaccin de Sanofi. Cette année là il y avait 11 millions de doses pour la France contre 7 millions l’année précédente. Pour être sûr de les écouler les autorités pensaient qu'il fallait une intense propagande, si intense, sur fond de H5N1, qu’au 1er novembre le stock de doses avait fondu comme neige au soleil, ce qui contraignit le ministère à un communiqué piteux demandant aux personnes non à risque de ne plus acheter de doses afin d’en laisser aux personnes âgées (qui, ne pouvant pas courir, n’avaient pas pu arriver à temps à la pharmacie !!!)

Que des enfants ou adultes jeunes puissent attraper la grippe et le cas échéant avoir une complication grave, cela peut arriver. Il est logique qu'ils ne soient pas vaccinés puisqu'il n'est pas prévu qu'ils le soient !

S'interroger sur le mode de propagation du virus de la grippe est fondamental pour y comprendre quelque chose. Ce virus peut se localier sur les muqueuses nasales et rebondir par un éternuement ou se déposer sur les doigts et se retrouver sur la poignée d'une porte... Les anticorps ne peuvent le neutraliser sur les fosses nasales. C'est l'une des raisons pour lesquelles la vaccination ne peut casser les épidémies.

J'ai rassemblé un certain nombre d'éléments sur ces questions dans mon article « Comment se propage le virus de la grippe » avec en sous -titre : « Question d'utilité publique (pour éviter des "morts" dans les forums sur la grippe et sa vaccination  (sourire ...)  « 

http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2015/10/14/32774465.html

Bernard 30/03/2017 22:23

Bonsoir François,

Je découvre la réponse d'Anaîs au moment où je vais poster la mienne, pratiquement simultanée, je n'y change rien.

Je constate que vos réponses consistent à modifier de manière très importante les problèmes que vous aviez initialement abordés.

1- Vous aviez dit, si j'avais bien compris mais ça paraissait très clair, que puisque les vaccins étaient indispensables etc qu'il devrait être interdit de parler publiquement des effets secondaires graves et que donc, en particulier, le site Initiative Citoyenne devrait être interdit. Je crois vous avoir répondu sur le point de l'interdiction : il n'existe pas de lois permettant d'interdire à un citoyen de parler publiquement des effets secondaires graves des vaccins.
Il faut dissocier très clairement les 2 questions :

La balance bénéfice-risque de tel ou tel vaccination est-elle positive ?
Les risques doivent-ils êtres cachés au public au point d'interdire à quiconque d'en parler ?

Permettez-moi de vous faire observer que vous êtes passé d'une question à une autre. Je ne vous ai pas dit que la balance bénéfice-risque des vaccinations étaient négative. D'abord parce que cela demanderait des pages et des pages de développement. Je vous ai seulement dit qu'il n'existait pas de dispositif légal pour faire interdire un site comme Initiative Citoyenne pour ce motif.

Ceci dit, si vous voulez mon opinion, ce qui est très différent, je pense que même si cette balance est positive, le public devrait pouvoir être informé des risques réels des vaccinations. D'ailleurs les médecins ont l'obligation d'exposer les risques à leurs patients. Le font-ils ? C'est parce que cela n'est pas fait par les voies normales ou officielles que cette information cherche à prendre d'autres circuits. La nature a horreur du vide. L'existence d'Initiative Citoyenne est la conséquence d'une carence majeure de notre système médical et officiel. Le moyen le plus sûr de supprimer Initiative Citoyenne est que les services de l’État rendent réellement compte des effets secondaires des vaccins au lieu de les minimiser systématiquement.

2- Vous avez dit que Henri Joyeux avait été radié de l'ordre des médecins. Dans un premier temps j'ai accepté votre affirmation mais, après vérification, j'ai appris qu'il avait fait appel et que cet appel était suspensif. Comme la seconde décision n'a pas encore été rendue, il n'est pas, à l'heure présente, radié de l'ordre des médecins ! Vous avez alors répondu que pour vous il était radié !!! Une telle réaction est démonstrative d'une étrange attitude qui rend impossible toute discussion. C'est là où je vous ai dit qu'il fallait être bien peu modeste pour vous placer au dessus des règles de l'ordre des médecins. Je ne vois pas ce que ma propre modestie, quel que soit son niveau, vient faire dans cette histoire, c'est vous par rapport à l'ordre : vous avez pris la décision de … radier le professeur Henri Joyeux de l'Ordre des Médecins !!! Mais qui êtes vous pour vous autoriser à prendre une telle décision ? Admettez qu'une telle prétention puisse faire sourire ...

Je voudrais que vous compreniez que ce procédé, certes permanent en politique (et tout particulièrement activé actuellement), rend toute discussion sérieuse impossible alors qu'apparemment vous souhaitez que des lecteurs viennent sur votre blog et y participent, vu les sollicitations que vous avez faites sur Initiative Citoyenne. De telles réactions de votre part seront très dissuasives, c'est certain.

François 01/04/2017 13:18

Je vais vous répondre très ouvertement et sincèrement, comme vous le faites et comme je l'ai fait avec Anais: vous êtes un professionnel pour transformer absolument tout ce que nous avons dit, écrit et fait.

Tout d'abord, nous n'avons pas dit que le site de l'"Initiative Citoyenne" devait être fermé parce qu'il traite des dangers de la vaccination, mais parce qu'il n'a pas une parole très modérée, dans la mesure ou il semble uniquement vouloir créer au sein des populations une peur. Une peur de la vaccination, chose bénigne, en ne traitant que des "méfaits" les plus rares, mais sans aucune fois parler de ses bienfaits et des risques qu'ils engendrent s'ils ne sont pas utilisés.
Je peux vous affirmer que les médecins parlent à leur patients des effets secondaires des vaccins, lorsqu'ils le peuvent. Cependant cela rejoint le problème en des déserts médicaux et du manque de médecins: ces derniers ne peuvent pas passer des journées entières à exposer à leurs patients le pour et le contre de la vaccination, alors évidemment dès impasses sont faites, mais cela ne change absolument rien à la position du "malade" quant à la vaccination.

Par ailleurs, je n'ai jamais dit que le professeur Joyeux était radié de l'ordre des médecins, mais uniquement que cela m'étonnerait que les hautes autorités médicales reviennent sur leur première décision, cela serait trop simple pour tout un chacun. Alors permettez-moi à mon tour de vous remettre gentiment à votre place, et de vous demander de ne pas sur interpréter en modifiant nos pensées !

Enfin, vous êtes persuadé que nous avons utilisé le site dont il est question pour attirer des visiteurs sur le nôtre, mais... ce n'est pas vrai ! Nous avons partagé notre article justement afin d'ouvrir au mieux ne débat sur la question. Maintenant, si vous jugez que l'article n'a pas sa place, dites le nous, nous pouvons le supprimer. Cependant, dans ce cas, le site de l'"initiative citoyenne n'aurait pas non plus sa raison de rester sur la toile.

Anais 30/03/2017 22:13

@François

Pour rebondir sur un de vos exemples qui m'a fait bien rire quand même...
Où avez-vous vu que le vaccin antigrippal avait sauvé des vies?
Je cite la collaboration Cochrane qui vous en conviendrez, si vous fréquentez le monde médical et scientifique, est l’une des plus prestigieuses revues médicales de la planète.
Elle propose de faire la synthèse de l’ensemble des preuves scientifiques dont nous disposons aujourd’hui sur l’efficacité du vaccin antigrippale des professionnels de santé sur les cas de grippe, les pneumonies, les décès par pneumonie et les hospitalisations pour des maladies respiratoires des personnes âgées de 60 ans ou plus, dans les EHPAD
« Nos résultats n’ont pas identifié de preuves concluantes des bénéfices des programmes de vaccination des professionnels de santé au niveau des attendues tels que les cas de grippes vérifiés en laboratoire, ses complications (les infections des voies respiratoires inférieures, les hospitalisations et les morts à cause de ces infections des voies respiratoires), et sur toutes les causes de mortalité des personnes âgées de plus 60 ans qui vivent dans des institutions de soins.«

Cette équipe du Canada rajoute que « cette synthèse n’apporte pas de preuve raisonnable pour soutenir la vaccination chez les professionnels de santé pour prévenir la grippe chez les seniors de plus de 60 ans dans les EHPAD« . Et terminant sur l’importance de réaliser des essais cliniques randomisé de haute qualité pour vérifier ces informations.

Malgré le fait que l'HCSP reconnaissance et admette l’absence de bénéfice scientifiquement démontré, elle recommande tout de même la vaccination qui « représente néanmoins le moyen le plus efficace de prévention de la grippe« .

SIC! Ca c'est de la science avec un grand S.
Malheureusement, je n'invente rien... C'est bien d'être pour les vaccins, d'aimer envers et contre tout les vaccins parce que c'est le progrès et qu'on aime le progrès mais les preuves scientifiques, vous en faites quoi?

Pour terminer, où avez-vu que Mr Joyeux était ANTI VACCIN?? puisqu'il fait absolument user de ce terme caricatural dès lors que l'on puisse vouloir discuter de la question des vaccins. Mr Joyeux n'est pas anti-vaccin du tout, informez-vous, par pitié!

Avec tout le respect que je vous dois, vous êtes bien plus efficace qu'initiative citoyenne pour amener les gens à douter de la cause vaccinale. je devrais vous remercier au moins pour cela mais pas pour le niveau du débat malheureusement!

François 01/04/2017 12:55

Il est réellement intéressant de lire vos commentaires. Sincèrement, ne serait-ce que pour rire un bon coup (vous devez comprendre cela, puisque vous affirmez avoir fait de même...)


En effet, vous ne savez même pas vous fonder sur vos propres arguments et vous semblez, par la même occasion, ne pas pouvoir forger votre propre opinion.
Que faites vous lorsque vous écrivez votre commentaire ? Vous ne faites que citer des arguments des revues qui, aussi prestigieuses qu'elles soient, ne sont pas des dieux... Il ne me semble d'ailleurs pas que cela fasse "avancer le débats", comme vous le désirez.

Donc d'après vous, le professeur Joyeux serait pour la vaccination ? Réfléchissez un peu, je vous en prie, sans vouloir vous manquer de respect ou vous blesser, mais trouvez-vous vraiment que de "taper" sur les vaccins soit une forme d'encouragement ? Et dans le cas bien improbable où il encouragerait la vaccination, pourquoi serait-il en procédure de radiation de l'ordre des médecins ?

Pour notre part, nous reéxposerons nos arguments ici; vous parlez du vaccin anti-grippal, c'est donc un des exemples que nous prendrons.
Récemment, une épidémie de grippe a eu lieu, vous n'êtes pas sans l'ignorer. Parmi les morts, beaucoup de très jeunes enfants et des personnes âgées. Comme par hasard, c'est personnes n'étaient pour la plupart pas vaccinées, donc nous voulons bien admettre et accepter le fait que ces vaccins ne couvrent pas 100% des maladies, de nouvelles souches faisant toujours leur apparition, mais ne nous faites tout de même pas croire que toute la faute revient à cette infime partie non couverte...
Il en est d'ailleurs de même pour les enfants mourant d'une méningite (maladie tuant en quelques heures bien souvent): il s'agit d'enfants dont les parents n'ont pas désiré la vaccination !

Bernard 28/03/2017 10:39

En réalité, le professeur Henri Joyeux n'a toujours pas été rayé de l'ordre des médecins car il a fait appel de cette décision et l'appel est suspensif. Il faut donc attendre la nouvelle décision qui confirmera ou non la première.

L'une des questions est de savoir à qui cette radiation porterait le plus grand préjudice, à Henri Joyeux qui est âgé en n'a plus vraiment besoin d'exercer ou au conseil de l'ordre ? J'ai assisté le 18 novembre dernier à une conférence d'Henri Joyeux. La grande salle était archi-comble avec des gens debout ou assis au sol comme moi-même. Ses livres, qu'il dédicaçait, s'arrachaient comme des petits pains. Son aura est grande et une radiation confirmée pourrait fort bien la faire grandir plus encore, celle du conseil de l'ordre pouvant alors fléchir en parallèle. C'est sans doute l'une des questions que le conseil de cet ordre doit se poser avant de confirmer.

François 30/03/2017 08:58

Parallèlement à notre profession de journalistes libres sur Internet, nous sommes dans l milieu médical. Contrairement à "certains", nous ne nous sommes pas jetés sur des chiffres pour écrire notre article, nous avons réalisé une réel "étude", fondée sur des résultats. Et nous avons conclu ce que vous avez lu, et ce que bon nombre de médecins pensent: une vaccination est bien mieux que n'importe quelle maladie.
Et vous, de quel droit jugez vous l'inverse ? Pourquoi ne restez-vous pas vous-même "à votre modeste place" ?

Bernard 29/03/2017 15:17

Vous aimez les pirouettes mais quel pouvoir avez-vous pour considérer que le professeur Henri Joyeux est rayé de l'ordre des médecins alors qu'il ne l'est pas ?

Remettez-vous à votre modeste place, s'il-vous-plait ! C'est RIDICULE !

Tout aussi ridicule, mais vous avez dû lire les commentaires d'Anaïs et le mien :
" Les vaccins sont INDISPENSABLES au bon développement de notre organisme" !!!!!! Mais que savez-vous du corps humain ?

Désolé mais il faut faire le boulot

Bernard

François 29/03/2017 13:59

Pensez-vous vraiment que le conseil de l'ordre va changer d'avis ? Encore une fois, les vaccins, pour la plupart d'entre eux, sont obligatoires pour différentes situations (voyage, inscription...) ou tout simplement par sécurité. Le professeur Joyeux étant médecin, il ne devrait pas prendre cette position anti-vaccination. Aussi nous le considérons ici comme déjà rayé.

Thème Magazine -  Hébergé par Overblog