Jacqueline Sauvage enfin libérée

  • François
Jacqueline Sauvage à la fin d'un rejet de son recours, il y a quelques mois.

Jacqueline Sauvage à la fin d'un rejet de son recours, il y a quelques mois.

Elle était devenue le symbole des femmes en détresse, battues souvent par leurs maris. Nous revenons rapidement sur son histoire.

Jacqueline Sauvage a, il y a quelques années, assassiné son mari qui la battait ainsi que ses filles et les violaient. En janvier dernier, Jacqueline Sauvage a obtenu du président de la République François Hollande une grâce présidentielles lui permettant, éventuellement, avec l'accord des juges, de sortir de prison en "liberté conditionnelle". Cependant, toutes ses tentatives de recours ont été vaines.
Hier après-midi, François Hollande a accordé une grâce présidentielle à Jacqueline Sauvage, mais cette fois-ci afin qu'elle puisse réellement sortir de prison, ce qu'elle n'aurait pu espérer avant 2018 sans cette décision !

Le président se justifie de son acte "tardif" selon Marine Le Pen en déclarant que, s'il n'a accorde que tard cette grâce présidentielle intégrale (l'accusée l'attendait depuis Janvier), c'est parce qu'il préférait s'en référer aux juges quant à la décision de la liberté. Mais quatre tentatives de recours ont échoué, c'est pourquoi François Hollande est revenu sur sa décision première.


Hier soir, Jacqueline Sauvage était, pour la première fois depuis bien longtemps, hors de chez elle, ce qui a permis un soulagement pour tous: ses trois filles, ses avocates qui déclarent qu'un long combat est "enfin gagné"...
C'est effectivement un long combat gagné pour tous, toute la famille de la femme libérée, pour ses avocates, mais aussi pour la France entière qui avait organisé plusieurs rassemblements et manifestations depuis Janvier afin de réclamer sa libération, une libération pour cette femme qui, d'après une de ses avocates, "n'est pas susceptible de recommencer son acte."

Thème Magazine -  Hébergé par Overblog