Des migrants rémunérés à 80 centimes de l'heure

Des migrants lors d'une collecte de nourriture, en Allemagne.

Des migrants lors d'une collecte de nourriture, en Allemagne.

Afin d'aider les migrants à s'intégrer et à sortir des gymnases dans lesquels ils sont hébergés depuis leur arrivée, l'Etat allemand prévoit de créer 100000 "mini-jobs" rémunérés 80 centimes de l'heure, conformément aux lois Hartz crées dans les années 2000.

 

Cette mesure fait débat, bien qu'elle semble importante aux yeux de l'Etat. En effet, les migrants, qui doivent en profiter, pensent que cela ne les aidera pas an que cela à s'intégrer, vu qu'il leur faudrait un certain temps pour économiser et pouvoir s'acheter un appartement.

Par ailleurs, ces travaux devraient avoir lieu principalement dans les centre d'hébèrgements dans lesquels les migrants sont logés, aussi ces derniers pensent que leur intégration ne serait pas optimale dans ces conditions.

Enfin, les bénévoles qui s'occupent au sein d'association pour migrants pensent que l'argent qui va être dépensé pour créer ces emplois devrait plutôt être investi à donner des cours d'allemand au migrants, ce qui les aiderait plus à s'intégrer à la société allemande.

 

Ainsi l'idée de rémunérer un migrant 80 centimes de l'heure, ce qui est moins qu'un chômeur de longue durée (un peu plus d'un euro) est la cause de nombreux débats. Aussi l'affaire est à suivre du côté de l'Allemagna...

Thème Magazine -  Hébergé par Overblog