Les anglais sortis

Les anglais sortis

Jusqu'à l'assassinat de Jo Cox, une députée travailliste anti-Brexit samedi dernier, les sondages disaient que le "sortir de l'UE" était le choix favoris des anglais.
Cependant, depuis ce meurtre, de nouveaux sondages étaient persuadés que le résultat de ce référendum serait de rester dans le groupe. Aussi, hier jeudi 23 juin 2016, les anglais ont été appelés aux urnes afin de se prononcer sur la sortie ou non de pays dans l'Union Européenne.

Cette nuit le résultat a été donné: les anglais veulent sortir. Nous vous proposons les résultats:

 

 

Les résultats du Brexit:

Rester membre de l'Union Européenne: 48,1% (16 141 241 pers.)

Sortir de l'Union Européenne: 51,9% (17 410 742 pers.)

Les anglais sortis

Le scrutin a attiré baucoup de monde, puisque le taux de participation s'élève à 72,2%.

Voici les résultats par région:

 

  • Irlande du Nord : 55,8 % en faveur du maintien ;
  • Ecosse : 62 % en faveur du maintien ;
  • Pays de Galles : 52,5 % en faveur de la sortie ;
  • Angleterre : 53,4 % pour la sortie.

 

Les anglais sortis

Le Brexit sort donc victorieux, même si l'écart reste faible (3,8%), aussi le pays va connaître quelques modificatios.

 

Tout d'abord, le premier ministre britannique, David Cameron, a annoncé son départ de son poste d'ici à trois mois (en automne, a-t-il dit, avant octobre). Lui qui avait lutté en faveur du maintient préfère désormais quitter ses fonctions de Downing Street.

 

Ensuite, cette sortie va avoir une conséquence plus immédiate pour les ressortissants britaniques: jusqu'à l'annonce des résultats, une simple pièce d'identité permettait de se déplacer dans l'espace Schengen, dont le Royaume Uni faisait partie.

Cela va encore être le cas pour le reste de cet espace, cependant il faudra désormais un visa pour entrer et sortir du Royaume.

 

Pour les simples vacanciers qui voudront passer quelques juors de repos dans le pays, cela aura un prix: en effet, le cour de la livre va probablement chutter par rapport à l'euro, et cela va réduire le pouvoir d'achat.

 

Enfin, d'autres conséquences auront lieu, comme la délocalisation de certains emplois vers d'autres pays comme la France, moins de retraite et plus d'assurance maladie pour les expatriés et surtout des relations politiques plus tendues qu'à l'origine entre le Royaume Uni et les autre pays de l'Union Européenne. En effet:

-l'Espage pourrait fermer sa frontière avec Gibraltar, se coupant ainsi de l'Andalousie où vivent près de 33000 britanniques:

-la circulation de nombreuses personnes (plusieurs milliers) pourraient être ralenties chaque jour à cause de la possible création de'une frontière entre l'Irlande et l'Irlande du Nord.

Thème Magazine -  Hébergé par Overblog