Salah Abdeslam retrouvé :

Salah Abdeslam (photo du journal Europe1)

Salah Abdeslam (photo du journal Europe1)

La fin de journée à du être mouvementée à Bruxelles (Belgique).

En effet, Salah Abdeslam, l'homme le plus recherché d'Eureope a été arrêté dans la ville, hier après-midi (vendredi 18 mars 2016). Nous revenons rapidement sur les faits.

Salah Abdeslam, français d'origine marocaine, est accusé d'être le plus important des organisateurs des tueries du 13 novembre dernier: c'est le seul survivant des 10 terroristes qui formaient le commando ayant attaqué le Bataclan le jour des attentats. Hier, dans l'après-midi, la police belge, aidée de la police française, a mené une opération dans un appartement de la région de Molenbeek, alors que François Hollande se trouvait lui-même en Belgique: il était retranché avec le premier ministre pour suivre les opérations jusqu'à la fin.

Le terroriste, lors des opérations, a été blessé légèrement à la jambe, et a donc été transporté à l'hôpital pour y être opéré, tout en restant sous haute surveillance policière.

Comment le criminel a-t-il été retrouvé ?

Ce serait un coup de téléphone qui aurait permis à la police de débusquer la planque de Salah Abdeslam (avec quatre autres complices). En effet, ce dernier, ayant pris la fuite après les perquisitions de Forest, toujours en Belgique,a appelé un de ses amis pour lui demander de lui trouver un appartement. Cet appel aurait eu lieu quelques heures après la fuite. Une source judiciaire belge a révélé au Parisien que toutes ces opérations depuis quelques jours n'avaient pour but que de faire paniquer le terroriste et de le jeter à la rue.

Normalement, Salah Abdeslam devrait commencer à être entendu ce matin, samedi 19 mars 2016; il s'agit de la dernière personne présumée qui sache pourquoi les attentas du 13 novembre de Paris ont été organisés. Après, il devrait être mené en France à partir de la semaine prochaine pour être jugé, sauf s'il décide de faire recours, auquel cas cela pourrait être reconduit à deux voire trois semaines.

Le bilan:

Ces opérations dans le quartier de Molenbeek ont permis de mettre fin aux quatre mois de cavale du terroriste.

Il n'y a pas eu de mort, hier, mais "seulement" des policier(e)s blessé(e)s.

Les victimes des attentats et leurs familles se disent soulagées de savoir que le criminel est enfin arrêté.

Hier, dans le quertier o

Hier, dans le quertier o

Thème Magazine -  Hébergé par Overblog